Votations du 23 septembre 2018 : Positions des vert’libéraux vaudois

Ecrit par Parti Vert'libéral vaudois le 25/07/2018 | 0 commentaires


Réunis en Assemblée Générale ce mardi 24 juillet, les vert’libéraux vaudois ont pris position sur les objets soumis en votation le 23 septembre prochain.

Le 25.7.2018

Les vert’libéraux soutiennent l’arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres, donnent liberté de vote sur l’initiative populaire «Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques », rejettent l’initiative «Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous»

 

OUI à l’Arrêté Fédéral concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres

Les vert’libéraux souhaitent renforcer et sécuriser les infrastructures de mobilité douce. Cet arrêté permettra une meilleure prise en considération de cette problématique par la Confédération puis par les cantons.

Une fois cet arrêté accepté en votation populaire, il faudra agir au niveau cantonal pour améliorer les voies cyclables, particulièrement hors des agglomérations.
Les vert’libéraux soutiennent donc à l’unanimité moins une abstention cet arrêté fédéral.

 

Liberté de vote pour l’Initiative “pour des aliments équitables”

Si les vert’libéraux se retrouvent dans plusieurs points de l’initiative et particulièrement en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, plusieurs demandes de l’initiative sont problématiques. Notamment concernant l’attribution de contingents tarifaires qui risquent de mettre à mal notre économie et renchérir les denrées alimentaires.
Après un débat nourri, la majorité des vert’libéraux ont donc décidé de laisser liberté de vote sur ce sujet.

 

NON à l’initiative “Pour la souveraineté alimentaire”

Si les vert’libéraux approuvent les objectifs visés par les initiants, notamment en matière d’encouragement à la production régionale et des circuits courts ainsi qu’au renoncement des denrées alimentaires contenant des OGM, ils sont totalement opposés aux mesures concrètes demandées.

Pour les vert’libéraux, le texte d’initiative demande ni plus ni moins qu’une Etatisation de l’agriculture. Les agriculteurs deviendraient des employés d’Etat réduits au rôle de producteur de denrées alimentaires définies et régulées par Berne. C’est une direction qui va à l’encontre de notre société libérale basée sur la liberté de commerce et la responsabilité individuelle.

L’Etat n’a pas à unifier les revenus des employés de l’agriculture au niveau fédéral sans prendre en considération les particularités locales ni à définir d’une quelconque manière quels aliments méritent plus que d’autres d’être produits.

Pour ces raisons, les vert’libéraux refusent cette initiative.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*