Réduisons la pression fiscale pesant sur la classe moyenne, maintenant !

Ecrit par François Pointet le 01/05/2018 | 0 commentaires


Réduisons la pression fiscale pesant sur la classe moyenne, maintenant !

Notre député et Président François Pointet développera devant le Grand Conseil un motion demandant au Conseil d’Etat de proposer un projet de baisse d’impôt ciblant

François Pointet Président du Parti vert'libéral vaudois Député au Grand Conseil vaudois Membre du comité directeur du Parti vert'libéral Suisse

François Pointet
Président du Parti vert’libéral vaudois
Député au Grand Conseil vaudois
Membre du comité directeur du Parti vert’libéral Suisse

en priorité la classe moyenne.

Le projet peut passer par des augmentations de déductions fiscales ainsi que par une baisse du taux d’imposition cantonal pour les personnes physiques.

Après plusieurs années de demandes répétées des députés vert’libéraux en particuliers, il serait temps que l’Etat de Vaud remercie les citoyens autrement que par de belles paroles.

En effet, après 13années de bénéfices, le canton a réussi à cumuler un bénéfice net d’un peu moins de 2.5 milliards de francs !

Une baisse fiscale est maintenant pure justice pour l’ensemble de la classe moyenne vaudoise.

TEXTE COMPLET DEVELOPPE AU PLENUM DU GRAND CONSEIL LE MARDI 1er MAI 2018

Dans la réponse du Conseil d’Etat à l’interpellation Claire Richard « Réduire la pression financière de la classe moyenne vaudoise », aucune réduction de la charge fiscale autre que les mesures prévues par l’application de la RIE III vaudoise ne sont à l’ordre du jour.

Pourtant, les Vaudoise et les Vaudois ont contribué de manière significative au redressement des finances cantonales en supportant un des taux de fiscalisation les plus élevés de Suisse.

Aujourd’hui, après treize années de bénéfices nets pour un peu moins de 2.5 milliards de francs de bénéfices nets cumulés sur la période, il est temps de remercier les citoyens en réduisant le fardeau fiscal.

En priorité, la classe moyenne-inférieure et la classe-moyenne doivent être ciblées. Ces dernières subissent plus fortement le poids fiscal que les personnes ayant de hauts revenus.

Les motionnaires demandent donc au Conseil d’Etat de proposer un projet de baisse d’impôt ciblant en priorité la classe moyenne.

Le projet peut passer par des augmentations de déductions fiscales ainsi que par une baisse du taux d’imposition cantonal pour les personnes physiques.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*