Jean-William Fitting

Ecrit par Parti Vert'libéral vaudois le 12/04/2017 | 0 commentaires


Jean-William Fitting,

Jean-William Fitting Candidat au Grand Conseil vaudois sur la liste Lavaux-Oron Lutry

Jean-William Fitting
Candidat au Grand Conseil vaudois sur la liste Lavaux-Oron
Lutry

Lutry

Médecin, Professeur honoraire

 

Parcours de vie résumé :

Né à Lausanne en 1950, je suis marié et père d’un fils adulte. A la suite de mes études de médecine à l’Université de Lausanne, j’ai acquis une spécialisation en pneumologie au CHUV et aux HUG à Genève, puis j’ai effectué un séjour de trois ans en recherche médicale à l’Université McGill à Montréal. De retour au CHUV, j’y ai passé toute ma carrière avec les titres de médecin-chef et de professeur associé. Depuis ma retraite en 2014, je poursuis une activité à temps partiel au CHUV comme responsable des examens pulmonaires de l’étude de la population lausannoise CoLaus. Par ailleurs, je m’occupe de santé publique dans les pays en développement, en tant que président de la section Santé respiratoire de l’adulte et de l’enfant, dans le cadre de l’Union Internationale contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires.

Les raisons de mon engagement :

Du fait de ma spécialité, je porte une attention particulière à l’impact de la qualité de l’air sur la santé. Mes priorités sont les suivantes:

  • Améliorer la qualité de l’air dans notre pays. Grâce aux efforts déjà entrepris, la pollution atmosphérique est relativement moindre en Suisse que dans nombre d’autres pays. Néanmoins, la pollution de l’air y est responsable de 10 fois plus de décès prématurés que les accidents de la route. Pour diminuer cette mortalité, il y a lieu d’accélérer la transition vers des énergies non polluantes. Il y a également lieu de planifier les axes routiers de manière à minimiser les quantités de rejets polluants vers les populations résidentes. Actuellement, un débat se développe concernant l’assainissement de l’autoroute A9 en raison des nuisances induites dans la zone protégée de Lavaux, de la perspective de chantiers continus, et d’un coût d’entretien prohibitif. Le projet « Alternative 2050 » a été déposé à l’OFROU et prévoit un nouveau tracé à 95% en tunnel entre Vennes et Chexbres, qui permettrait la désaffectation de l’autoroute actuelle. Ce projet fait grand sens et mérite d’être appuyé par les forces politiques du canton.
  • Protéger efficacement les jeunes contre le tabagisme. Dans ce domaine, notre pays traine les pieds. Le parlement ayant renvoyé au Conseil fédéral le projet de loi sur les produits du tabac, la Suisse est l’un des derniers pays au monde à ne pas avoir ratifié la Convention-cadre de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la lutte antitabac. Le canton doit exercer une pression pour que des mesures de prévention efficaces soient enfin prises.
  • Je défends la qualité de la relation médecin-malade, en particulier le libre choix du médecin, dans l’évolution de notre système de santé. La maîtrise des coûts de la santé repose sur un rôle central de la médecine de famille qui doit être développée et revalorisée.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*