Les anti-éoliens vont-ils démanteler la Suisse ?

Ecrit par Michael Dupertuis le 12/08/2016 | 3 Commentaires


 

A l’heure où la Suisse est à la traine en matière de production d’énergie renouvelable, nous voyons fleurir nombre d’oppositions à la construction d’éoliennes.

Si les anti-éoliens se font passer pour des défenseurs de nos paysages, ils utilisent souvent des arguments facalcieux pour faire douter la population.

Michael Dupertuis

Michael Dupertuis – secrétaire général

En particulier, trois arguments sont régulièrement utilisés pour faire germer le doute dans l’esprit des gens concernant l’énergie éolienne :

  • Premier argument trompeur et incomplet : « les éoliennes provoquent des dégâts environnementaux ainsi qu’une pollution sonore ».

Certes, chaque construction humaine a un impact sur son environnement. Cela dit, les anti-éoliens veulent-ils interdire la construction de maisons? Après tout, elles ont un impact sur l’environnement et ses habitants génèrent une pollution sonore certaine (ah, le doux vrombissement de la tondeuse).

  • Deuxième argument falacieux ; « les entreprises veulent installer des éoliennes car elles sont grassement subventionnées et feront des profits énormes sur nôtre dos ».

Alors oui, une société qui prend le risque de développer une activité comme la vente d’énergie renouvelable ne pourra pas le faire à perte.

Cependant, les opposants devraient se veiller d’user de tels arguments alors que notre pays subventionne indirectement la consommation d’énergie fossile y compris la filière du nucléaire (dites merci à vos enfants pour la prise en charge des coûts du démantèlement des centrales dans les décénies à venir).

  • Le troisième argument touche enfin le coeur du problème des anti-éoliens : « les éoliennes sont moches et font ombrage à la virginité de nos beaux paysages ».

Si je peux comprendre que les opposants n’apprécient pas les belles silhouettes d’éoliennes, je me demande pourquoi ils ne se battent pas pour un démantèlement complet des lignes électriques ainsi que des centrales à gaz ou nucléaires. Toutes ces constructions ont tout de même un impact visuel bien plus négatif sur notre paysage. Habitant du Chablais, je vois tous les matins l’usine Tamoil ainsi que celle de Chavalon (ex-centrale à gaz), je suis persuadé que le paysage se porterait mieux avec des éoliennes à leur place! Pour finir, une éolienne est déconstruite en deux à trois semaines. Combien de temps faut-il pour démanteler une centrale à gaz ou nucléaire ?

Face à ces arguments trompeurs, il est sain de garder à l’esprit que les éoliennes ne pourront jamais être déployées sur des surfaces gigantesques en Suisse. Nous avons des lois extrêmement claires à respecter et chaque éolienne installée a fait face à une multitude d’exigences avant de se voir offrir le droit à la vie!

La baggare entre pro et anti éolien fait rage depuis des années dans notre pays. Aujourd’hui, le sort de cette énergie dépend malheureusement de la justice et plus particulièrement d’une jurisprudence du tribunal fédral qui devrait nous permettre d’amorcer une des composantes nécessaire au virage énergétique, la production d’énergie basée sur notre vent!

Espérons alors que nous pourrons tendre vers l’objectif raisonable d’une production d’énergie éolienne couvrant 10% des besoins de notre pays d’ici à 2050.

Le chemin s’annonce difficile tant nous sommes éloignés de cet objectif. En effet, la Suisse ne produit aujourd’hui que 0.2% de ses besoins électriques par le vent!

Alors longue vie à la Suisse et à son virage énergétique qui incluera, comme cela se doit, l’éolienne.

Pour plus d’informations :

– http://www.suisse-eole.ch/fr/

– Brochure de la confédération « Produire de l’éolien – faits sur l’énergie éolienne 12 questions et réponses »

article publié sur mon blog de l’Hebdo : http://www.hebdo.ch/les-blogs/pensées-vertes-et-libérales/les-anti-éoliens-vont-ils-démanteler-la-suisse?esi

3 Commentaires

  1. Pour éviter les arguments fallacieux, rien de tel que les sciences, et en premier lieu la physique ! Or il s’avère que les éoliennes ne sont pas utilisables pour remplacer des centrales nucléaires (à cause de leur très court facteur de charge) et qu’elles participent au réchauffement climatique: cela résulte de calculs, hélas pour vous …
    Documentation adéquate: blog « Toutes les énergies ».
    Les scientifiques véritables, aussi désireux de voir appliquer les énergies renouvelables qu’ils soient, passent leur vie à devoir changer le fusil d’épaule …

    Poster une réponse
    • Cher Monsieur
      Je suis allé consulté votre blog qui recèle nombre d’articles. Pourriez-vous donc être plus précis lorsque vous mentionnez l’impact des éoliennes sur le réchauffement climatique, s’il vous plait?

      De mon côté, je ne suis pas un idéologue et me réfère volontiers au travail des scientifiques. C’est pour cette raison que j’ai mentionné la brochure très bien faite et vulgarisatrice de la Confédération en bas d’article.

      Cependant, pour un scientifique, rien de tel que les publications de confrères. En particulier, je vous conseille le rapport spécial du GIEC concernant les énergies renouvelables et leur analyse stratégique à leur sujet.
      https://www.ipcc.ch/pdf/special-reports/srren/srren_report_fr.pdf

      Même si tout n’est pas rose dans le monde, une éolienne est un excellent apport à notre politique énergétique. De plus, la Suisse ne badine pas sur les mesures d’accompagnements, je pense même que nous sommes un des pays les plus rude en matière de déploiement d’éoliennes du monde.

      De ce fait, je me demande pourquoi vouloir absolument combattre une source d’énergie renouvelable alors qu’elle ne représente que 0.2% de notre production d’énergie à l’heure actuelle et que l’objectif (trop optimiste à mon avis vu l’énergie dépensée par les anti-éoliens) est de l’ordre du 10% de notre production d’ici à 2050?

      Bref, j’espère que vous pourrez m’éclairer sur ce point.

      Une bonne journée à vous d’ici là

      Poster une réponse
  2. Merci pour la réponse !
    Utiliser dans le blog le champ de recherches et les mots-clés: ils servent de tables des matières.
    § Calculs montrant la légèreté des préparatifs de la Confédération, celle de Meteotest (facteur d’erreurs d’au moins 10’000 !) et l’égarement de Suisse-éole; article de titre « Potentiel théorique éolien »
    § Calculs montrant pourquoi le prélèvement d’énergie éolienne va avoir un effet climatique en Suisse; article de titre: « Pas de neige à Noël: éoliennes coupables ? »
    § Quant au rapport touffu du GIEC, il ne traite pas de l’influence du prélèvement sur le climat.

    § Les raisons de conseiller l’abandon immédiat et total des projets d’éoliennes:
    1) Il est physiquement exclu de remplacer une centrale nucléaire par des sources d’énergie très intermittentes. Voir les calculs contenus dans les articles « Remplacer Mühleberg nucléaire ? Exclu ! » et « Accumulation d’électricité ». Ces investissements sont donc, sauf applications très particulières, à échelle nationale du gaspillage.
    2) L’effet nocif sur le climat des éoliennes géantes en grand nombre a été mis de côté ou caché – c’est une découverte fâcheuse, publiée en janvier 2011 par le Max Planck Institut, et pas utilisée …

    Poster une réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*