Isabelle Chevalley

Ecrit par Isabelle Chevalley le 25/05/2015 | 0 commentaires


Isabelle Chevalley - Conseillère Nationale

Isabelle Chevalley – Conseillère Nationale vert’libérale vaudoise

Isabelle Chevalley, St-George, Conseillère Nationale, Dr ès Sciences en Chimie et auteur de « L’éolien: entre mythes et réalités » et « Message aux générations futures ».

 

 

Conseillère nationale depuis 2011, j’ai 45 ans. Je suis membre de la Commission de la Science de l’Education et de la Culture (CSEC).

Je suis chimiste de formation et titulaire d’un doctorat ès Sciences obtenu à l’Université de Lausanne en 2000.

Mes engagements dans le développement des énergies renouvelables et les économies d’énergie me tiennent particulièrement à coeur. Je préside l’association Suisse éole depuis 2012 (http://www.suisse-eole.ch/fr/) et certaines de mes interventions ont pour objectif de faciliter la pose de panneaux solaires. Je suis également membre du comité d’initiative sur l’efficacité électrique (http://initiative-efficacite-electrique.ch/). Je rédige régulièrement des Newsletter pour la Fondation Sécurité énergétique (http://www.securiteenergetique.ch/).

Concernant le nucléaire, nous devons tout faire pour que les générations futures n’aient pas à financer ce que nous ne voulons pas payer aujourd’hui. Le vrai coût du nucléaire doit être mis en évidence et des corrections doivent être apportées. D’autre part, la sécurité de ces installations est non négociable. Nous devons trouver une solution acceptable pour les générations futures sachant que l’on va nous maudire durant des millénaires… Il n’y a aucune concession possible sur ce sujet.

Je suis très engagée dans des projets humanitaires en Afrique. Avec différentes ONGs, nous avons entre autre réalisé le premier centre de recyclage des déchets aux Comores et nous sommes en train de construire le premier centre de recyclage du Burkina Faso. Pour limiter la migration en Europe, nous devons créer des emplois et développer l’économie sur place en Afrique. D’autre part, si nous voulons nettoyer ce magnifique continent, il faut le faire dans un cadre économique. Un excellent exemple se trouve au Burkina Faso où des femmes collectent entre 14 à 16 tonnes de sachets plastiques dans la nature pour en faire des sacs à main. Cette activité permet de fournir plus de 85 emplois tout en nettoyant l’environnement (www.sacduburkina.ch).

Au parlement, j’ai créé et je préside l’intergroupe parlementaire Suisse-Afrique. Ce groupe dynamise les relations entre les ambassadeurs africains, nos entreprises et les parlementaires par des rencontres régulières lors des sessions à Berne.

Après avoir réussi à interdire la détention de dauphins en Suisse, j’ai obtenu du Conseil fédéral qu’il autorise la commercialisation des insectes dans notre pays. Les insectes sont une source très écologique de protéines et des élevages peuvent très bien être réalisés en Suisse. C’est un nouveau credo économique qui s’ouvre à nos agriculteurs et à l’économie en général.

Nous devons respecter les animaux, nous ne pouvons pas les exploiter, que ce soit dans les cirques, les zoos ou pour l’expérimentation animale. Si nous voulons des animaux dans les zoo, il faut leur fournir un espace dignes, sans les instrumentaliser à travers des naissances pour attirer du public. Surtout en sachant qu’une fois adulte, ils seront tuéss. Nous ne pouvons pas tolérer n’importe quel animal dans un cirque, il n’est, par exemple, pas acceptable de détenir des tigres dans des cages minuscules juste pour aller faire des galipettes devant nos enfants, où est le plaisir ? Nous gaspillons énormément d’argent public et d’animaux dans des expériences inadéquates. De nombreux médicaments comme l’aspirine ne seraient pas dans nos pharmacies aujourd’hui si nous les avions testés sur des animaux. La souris n’est pas un humain. Nous devons promouvoir les tests in vitro avec des tissus humains afin de s’approcher au plus près de la physiologie de l’Homme.

En tant que chimiste, je suis très sensible aux problématiques liées aux micropolluants. Au sein de la commission de la Science de l’Education et de la Culture, je suis intervenue contre les OGM, pour la sauvegarde des abeilles et pour que le Conseil fédéral rédige un rapport sur les conséquences de l’utilisation du glyphosate (round up) en Suisse.

Le gaspillage alimentaire n’est acceptable ni du point de vue écologique, ni économique et encore moins social. J’ai déposé une initiative parlementaire pour interdire l’incinération des restes alimentaires.

Je me suis également engagée fortement dans de nombreuses votations populaires pour sauvegarder les intérêts de notre économie :

  • contre un nouvel impôt sur les successions
  • contre l’initiative 1:12
  • contre la suppression des forfaits fiscaux
  • contre l’initiative Minder, pour le contre projet du Parlement
  • contre l’initiative «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires»
  • pour la loi fédérale sur la procréation médicalement assistée (LPMA)
  • pour l’initiative «Pour économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources (économie verte)»
  • pour l’initiative «Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire (Initiative «Sortir du nucléaire»)»
  • pour la création d’un fonds pour les routes nationales et pour le trafic d’agglomération (FORTA)
  • pour la loi sur la réforme de l’imposition des entreprises III (RIE III)

Seul une économie forte nous permettra de faire de l’écologie et du sociale mais ce développement économique doit se faire dans le respect de l’environnement.

 

Mon site Internet :

http://www.isabellechevalley.ch/

Interventions déposées au Parlement :

http://www.parlament.ch/f/suche/pages/resultate.aspx?from=1&collection=CV&gvk_urh_key=PER_4108_

 

 

Trackbacks/Pingbacks

  1. Laurent Seydoux quitte la vice-présidence des vert'libéraux - […] Tous les regards se tournent maintenant vers la Vaudoise Isabelle Chevalley […]
  2. discours d'Isabelle Chevalley concernant InnoSuisse - […] InnoSuisse : Isabelle Chevalley et le groupe vert’libéral soutiennent la refonte de la CTI (commission pour l’innovation) […]
  3. La Vaudoise Isabelle Chevalley est candidate à la vice-présidence des Vert’libéraux. Son projet: dynamiser le parti - Parti vert'libéral vaudois – élections - […] Vaudoise Isabelle Chevalley est candidate à la vice-présidence des Vert’libéraux. Son projet: dynamiser le […]
  4. Un "plan Wahlen" pour les terres rares? - […] d’Isabelle Chevalley au Conseil […]

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*